Le Mal et la nécessité. Réflexions sur Venise sauvée

Giulia Paola Di Nicola *

 

 

Introduction

 a. La “bête” sociale et la ville

 b. Le rêve du vainqueur  

 c. Imagination et réalité

 d. Le rôle ambivalent de la nécessité

 e. Le héros vaincu,  vainqueur du mal

 

Introduction.

 

Afin de  limiter et de rendre plus efficace le large sujet que je vais traiter, je ferai une réflexion sur la tragédie Venise sauvée[1] où le mal et la nécessité prennent des sens ambivalents, selon l’interprétation, jusqu’à sembler contradictoires. Cela ré­sulte évident lorsqu’on passe du plan politique et social au plan de la mystique: «La mystique est le passage  au-delà de la sphère où le bienet le mal s’opposent, et cela par l’union de l’âme avec le bien absolu… L’impossible est possible à Dieu. En un sens même, seul l’impossible est possible à Dieu. Il a abandonné le possible aux mécanismes de la matière et à l’autonomie des créatures» Continua…

Su questo sito web utilizziamo strumenti proprietari o di terze parti che memorizzano piccoli file ( cookie ) sul tuo dispositivo. I cookie sono normalmente utilizzati per consentire il corretto funzionamento del sito ( cookie tecnici ), per generare report sull’utilizzo della navigazione ( cookie statistici ) e per pubblicizzare adeguatamente i nostri servizi / prodotti ( cookie di profilazione ). Possiamo utilizzare direttamente i cookie tecnici, ma hai facoltà di scegliere se abilitare o meno i cookie statistici e di profilazione . Abilitando questi cookie, ci aiuti a offrirti un’esperienza migliore . Cookie policy